ESPACES - European Society for Promotion and Action in Culture, Education and Science

CRIS DU MONDE

Le festival du plan-séquence

Le Festival Cris du monde ne ressemble à aucun autre.


L'affiche du Festival 2013

Un double challenge

CRIS DU MONDE, le festival international du plan-séquence, a pour originalité de proposer aux candidats un double challenge:
1 – privilégier le plan-séquence, ce geste cinématographique qui traverse toute l’histoire du cinéma, des frères Lumière aux cinéastes contemporains réputés pour leur modernité.
2 – rendre compte par l’intermédiaire d’un court-métrage, des élans et des tensions qui animent le monde contemporain d’où nous parviennent des « cris » de colère, de joie, de souffrance, de victoire.

Pour relever le défi, vous pouvez :

1 - réaliser un film pour la prochaine édition
2 - écrire le scénario d'un film.

Les prix de la compétition de films

Le festival récompense 7 films auxquels il a attribue, en 2013, globalement 14.000 euros.

D'autres partenaires accordent des prix spécifiques (en cours de négociation) :

- la SACD devrait récompenser - comme en 2013 - les auteurs de 3 scénarios
- plusieurs lycées français à l'étranger devraient attribuer un prix en liaison avec les instituts français (pour l'édition 2013, le réalisateur primé a bénéficié d'une résidence d'un mois à Beyrouth).

Concours de scénarios

Ce concours concerne des scénarios de court-métrage basés - eux aussi - sur le principe du plan séquence.

Les appels à films et à scénarios

Le festival est en pause. Il est difficile de trouver un partenaire fiable.

Les règlements des compétitions de films et de scénarios seront disponibles après l’annonce officielle du festival, au mieux, à l'automne 2015.


Un festival hautement soutenu

Les fondateurs

En 1910, Jacques Willemont a proposée l'idée du Festival à Jean-Michel Frodon, écrivain journaliste et, à cette époque, rédacteur en chef des Cahiers du cinéma.
Emmanuelle Ferrari, chargée de mission à la ville de La Ciotat, a programmé le Festival dans la salle de l'Eden rénovée grâce à une aide de Marseille-Provence 2013, ville européenne de la culture et du Conseil municipal de La Ciotat.

Le comité de soutien



Alain Bergala, Juliette Binoche, Jean-Louis Comolli, Costa Gavras, Denis Côté, Claire Denis, Philippe Faucon, Enrico Ghezzi, Claude Guisard, Laurent Herbiet, Isabelle Huppert, Khalil Joreige et Joana Hadjithomas, Abbas Kiarostami, Christine Laurent, Isild Le Besco, Dominique Païni, Rithy Panh, Walter Salles, Elia Suleiman, Bela Tarr, Apichatpong Weerasethakul, Jia Zhangke.

Pour plus d’informations sur les membres du Comité de soutien



Le Festival a connu un très grand succès

Premier atout : L'Eden

La salle mythique, l'Eden des frères Lumière, fut l’un des atouts de ce Festival. Merci les Frères Lumière, merci à tous ceux qui ont financé Marseille-Provence 2013 et permis la restauration de cette salle.

Second atout : Jean Michel Frodon

Jean-Michel Frodon qui a su réunir un Comité de soutien dont la présence, bien que lointaine, a facilité le lancement du Festival.
On lui doit également l’organisation de deux très intéressantes tables-rondes et deux avant-premières qui contribuent à la réussite de la manifestation.

Troisième atout : Le miracle accompli par Espaces

Espaces, modeste association qui s’est retrouvée entre octobre 2012 et juillet 2013, seule à maintenir le cap.
Alors que Marseille-Provence 2013 et la Ville de La Ciotat devaient financer le Festival par l’intermédiaire d’un producteur délégué local, c’est Espaces et Jacques Willemont sur ses fonds propres qui ont dû avancer les fonds pour payer le site du festival, les rémunérations des assistants, tous les voyages et séjours, etc… pendant de longs mois.
A ce jour, l'association n'est pas complètement remboursée : le sera-t-elle même un jour ? .

Quatrième atout : l'équipe

La réussite du festival est aussi due à la présence de :
- l'équipe d'Espaces : Chaghig Arzoumanian, Maya Humo, Perrine Pichot dont la qualité des contributions est à souligner.
- Emmanuelle Ferrari, chargée de mission cinéma à la Ville de La Ciotat qui a accueilli le Festival et la soutenu moralement, ce qui n'était pas simple dans la tourmente locale
- Jean-Luc Lioult, enseignant à l'université d'Aix-Marseille et les quatre étudiants de son Master de réalisation audiovisuelle qui ont enregistré les débats et ont effectué une série d'entretiens d'un notable intérêt (Catherine Chazal, Claire Juge, Dimitri Hugues, Jean-Romain Mora) et à Solange Poulet qui organisé ces tournages..
- Cécile Jeannetaud, assistante d'Emmanuelle Ferrari qui, à La Ciotat, a assuré le suivi de l'opération pendant plusieurs mois et la régie avant et pendant le festival.
- aux bénévoles de La Ciotat (EDL) et aux chauffeurs réunis par Claude Bernandini.

Le résultat ? Un sentiment de satisfaction que l'on retrouve dans les messages de félicitations adressés dans les jours qui ont suivi le festival :
- « Nous voulions vous remercier et vous féliciter pour le festival. Nous avons passés de très bons moments et avons été enchantés de tant de rencontres et d'échanges. »
- « Merci pour ce prix dont je suis très fier »
- « Merci pour cette première édition prometteuse »
- « Je ne regrette pas d'être venu à la Ciotat : outre les films découverts, la réflexion autour du plan séquence a été bénéfique pour ma pratique ».
- « Un grand merci donc à toute l'équipe pour son accueil et bon vent pour la prochaine édition du festival où j'aurais, j'espère, un autre film à vous proposer »
- « Je n'ai jamais touché une telle somme pour un prix, même avec des films bien bien plus longs »


Équipe Espaces du Festival 2016

Chaghig Arzoumanian


Assistante et coordonnatrice des tournages

Georges Groult


Rencontres et tables rondes


Maya Humo



Chargée du protocole,
responsable de l'édition du catalogue (Espaces)



Julia Podgorsek


Assistante puis
correspondante aux Etats-Unis


Voir leurs CV sur le site du Festival

L'équipe d'Espaces recherche actuellement des partenaires pour l'édition 2016 du festival.



Haut de page